Close

Catégories de Blog

Derniers Posts

Comment encourager la biodiversité au jardin au printemps ?
La biodiversité est la clé d'un jardin en bonne santé, un jardin où la vie foisonne et où chaque élément trouve sa...
le mai 6, 2024 | par Sandra PROST
10 erreurs à éviter pour faire votre compost
Le compostage est une pratique écologique et bénéfique pour l'environnement. C’est également un excellent allié pour...
le avril 15, 2024 | par Sandra PROST
Eté 2024 : quels équipements tendances pour la terrasse ?
L'été approche à grands pas, et avec lui l'excitation des journées ensoleillées et des soirées douces sous les...
le mars 27, 2024 | par Sandra PROST

Comment réduire la consommation d’eau au jardin ?

Posté le: avril 20, 2023 | Auteur: Sandra PROST

Multiplication des périodes de sécheresse prolongées, augmentation des températures, baisse de la pluviométrie et restrictions d’eau, les évènements climatiques extrêmes que nous vivons nous poussent à trouver des solutions pour éviter le gaspillage d’eau. La préservation de l’or bleu, cette ressource vitale au jardin, est devenue un enjeu écologique majeur.

Dans cet article, découvrez différentes techniques pour réduire la consommation d’eau au jardin en arrosant plus efficacement et en maximisant la rétention d’eau dans le sol.

Que vous soyez un jardinier débutant ou expert, ces astuces utiles vous permettront de cultiver de beaux fruits et légumes tout en adoptant une consommation plus raisonnée de l’eau.

Comment réduire la consommation d’eau au jardin ?

« Là où il y a de l’eau, il y a de la vie »

Arroser correctement et au bon moment

La première bonne habitude à adopter pour limiter l’utilisation de l’eau au jardin est simple et intuitive. Elle consiste à arroser les plantations lorsque la terre est la moins chaude afin d’éviter le phénomène d’évaporation. Pour cela on arrose tôt le matin à l’automne et au printemps quand les nuits sont fraiches et tard le soir en été. En pleine journée, la perte d’eau est plus importante puisque sous l’effet de la chaleur, une grande partie s’évapore avant même que les végétaux aient pu en profiter. Le risque de brûlure du feuillage et le développement de maladies et de champignons est par ailleurs bien plus élevé.

Pour la santé de vos plantes, il est également préférable d’arroser de manière plus conséquente mais espacée, par exemple tous les 4 à 5 jours. Arroser souvent mais en petite quantité revient à effectuer un arrosage superficiel qui n’incite pas le système racinaire à se développer en profondeur. Résultat, les plantes sont plus fragiles et plus sensibles à la sécheresse.

Bien entendu, on surveille la météo pour tenir compte de l’arrivée de la pluie.

bien choisir les pots de ses plantes

Choisir les bons pots

Pour réduire l’arrosage des plantes en pot, il est essentiel d’ajuster la taille du contenant. En effet, un pot trop petit nécessite des arrosages plus fréquents. Nous vous conseillons donc d’opter pour des bacs ou des jardinières plus généreuses afin que la terre sèche moins rapidement.

>> Découvrez notre large sélection de pots

Miser sur les matières organiques

Vous vous demandez comment avoir une terre qui retient l’eau ? Les matières organiques, ces alliées précieuses pour limiter la consommation d’eau au jardin, vous apportent la réponse !  Compost, fumier, feuilles mortes, déchets de tonte, foin, paille ou encore BRF (Bois Raméal Fragmenté) sont autant des composés d’origine végétale qui se décomposent et produisent de l’humus. Ce dernier agit comme une éponge et peut retenir jusqu’à 20 fois son poids en eau !

Enrichir le sol de matières organiques est donc une excellente solution pour stocker l’eau dans le sol et conserver un maximum d’humidité.

 

Biner

Le binage est une technique simple et efficace pour économiser de l'eau au jardin. Une binette permet de travailler le sol afin de casser la croûte qui se forme en surface et qui empêche l'eau de pénétrer. En éliminant cette couche de terre sèche et compacte, la terre est aérée, ameublie, plus humide et plus perméable. L'eau s'y infiltre plus facilement, elle s’évapore moins et profite davantage aux racines de vos plantes. Tous les jardiniers experts vous le diront, « un binage vaut deux arrosages » !

 

Pailler

L’installation d’un paillage au pied de vos cultures permet de limiter l’évaporation de l’eau, réguler la température, préserver l’humidité dans le sol et limiter le développement des mauvaises herbes. Pour cela on utilise une couverture d’environ 10 cm de matériaux naturels tels que du chanvre, des écorces, du lin, des copeaux de bois, ou encore de la coque de cacao. Il est aussi possible d’allier l’utile à l’agréable en étalant une couche de paillis minéral composé d’ardoises dont l’aspect esthétique mettra en valeur vos massifs et vos végétaux.

N’attendez pas que votre sol soit sec pour installer votre paillis. Au contraire, il est préférable de pailler lorsqu’il est encore frais et humide.

choisir des fruits et légumes peu gourmands en eau


Privilégier les cultures économes en eau

Certaines plantes ont besoin de beaucoup d’eau pour pousser, d’autres moins. Pour réaliser des économies d’arrosage, nous vous conseillons de planter des légumes peu gourmands en eau comme les asperges, les carottes, les pommes de terre, les poireaux, la laitue, la mâche, la rhubarbe, l’artichaut, la betterave, le panais, les haricots verts, les pois, l’ail, l’oignon ou encore l’échalote.

>> Découvrez notre sélection de graines à semer

Récupérer l’eau de pluie

Installer un système de récupération des eaux pluviales est un geste à la fois écologique et économique. Claire, peu calcaire et surtout gratuite, l’eau de pluie est une ressource précieuse qu’il est facile de stocker grâce à une cuve enterrée ou une cuve aérienne reliée aux gouttières du toit de votre maison ou de votre cabane de jardin. On estime que 100m² de toiture permettent de collecter entre 45 et 80 m3 d’eau en fonction de la région et de la pluviométrie. L’eau de pluie ainsi récupérée peut servir à l’arrosage du jardin, au nettoyage de la voiture et à l’alimentation des toilettes et du lave-linge.

>> Découvrez notre sélection de collecteurs d’eau

 

Installer un système de goutte-à-goutte

Vous rêvez d’un jardin luxuriant sans passer tout votre temps à arroser ni gaspiller l’eau ? La micro-irrigation va vite devenir votre meilleure alliée ! Basée sur le système de goutte-à-goutte, elle assure une distribution de l’eau à faible débit et de manière régulière afin de laisser le temps à la terre de l’absorber. La juste quantité d’eau est apportée aux plantations et il est même possible de programmer les heures d’arrosage pour privilégier les périodes les moins chaudes de la journée.

>> Découvrez notre sélection d’arrosage goutte-à-goutte

Utilisée comme système d’arrosage depuis plus de 4000 ans, les oyas sont des réservoirs poreux fabriqués en terre cuite. Enterrés au pied des plantes, ils diffusent l’eau de manière constante en fonction des besoins des racines et de l’humidité de la terre. Ces solutions d’arrosage permettent de réaliser entre 50 et 70% d’économie d’eau.

 

Pour que le jardin reste un plaisir écoresponsable, il est nécessaire de repenser notre manière d’arroser en adoptant les bons gestes. Vous l’avez vu, économiser l’eau ne signifie pas forcément arroser moins mais arroser intelligemment !

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close